Les Verts de La Grande Béroche

Dimanche 31 mars dès 11h30, le Festival du Film Vert est à Saint-Aubin, au Castel St-Roch

PROGRAMME - Saint-Aubin - Castel St-Roch

11h30: Vie secrète du jardin 52'

Pour la famille et les enfants

Dans un coin de campagne, en Normandie, le propriétaire s’absente de sa maison et laisse quelques temps son jardin livré à lui-même. Alors, c’est tout un petit peuple qui s’enhardit et se montre à nous dans toute sa diversité: renards et hérissons, l'ortie et le papillon, l’araignée ou le triton, la grive et l’hirondelle… un monde merveilleux et sauvage qui se croise et se confronte parfois. Un jour, le jardinier revient chez lui... L’homme et l’animal vont alors devoir à nouveau vivre ensemble.

https://www.festivaldufilmvert.ch/fr/suisse-romande/villes/saint-aubin-2019/31-03-2019-1130-vie-secrete-du-jardin

 

12h00: collation


14h00: Faut-il arrêter de manger les animaux ? 72'

Pour nourrir une population toujours plus nombreuse, le monde s'est lancé dans une course à la productivité frénétique qui engendre une cruauté souvent ignorée à l'encontre des animaux, mais aussi des problèmes sanitaires et environnementaux majeurs. Partout sur la planète, l'élevage industriel fait des ravages. Si la prise de conscience est là, existe-t-il des alternatives ? Benoît Bringer, journaliste d'investigation, part à la rencontre de celles et ceux qui inventent d'autres modes de production, plus respectueux de la nature et de des animaux. Il met bout à bout les initiatives concrètes qui fonctionnent déjà et pourraient figurer le mode de consommation de demain.


https://www.festivaldufilmvert.ch/fr/suisse-romande/villes/saint-aubin-2019/31-03-2019-1400-faut-il-arreter-manger-animaux


16h30: Terre vue du coeur 91’

Autour de Hubert Reeves et Frédéric Lenoir, des scientifiques, auteurs et artistes nous interpellent : la biodiversité est aujourd’hui menacée. Si certains humains sont à l’origine de la crise, d’autres, de plus en plus nombreux, s’y attaquent à bras le corps et créent des solutions. Ensemble, dans ce film dédié aux générations futures, ils nous rappellent à quel point le vivant sous toutes ses formes est un fascinant et touchant mystère… qu’il ne tient qu’à nous de préserver !

https://www.festivaldufilmvert.ch/fr/suisse-romande/villes/saint-aubin-2019/31-03-2019-1630-terre-vue-du-coeur


Entrée libre, chapeau à la sortie

Organisation: Les Verts de la Grande Béroche

Castel St-Roch

Rue du Senet 14 - St-Aubin-Sauges

En train: arrêt Gorgier Saint-Aubin, 7mn à pied
https://goo.gl/maps/gFraVbz4LWx

En voiture: utiliser le parking de la Coop
https://goo.gl/maps/T5ozHtWUeGo

Renseignements: 079 920 29 62


Les Verts de la Grande Béroche ont rassemblé des idées d’actions «durables» pour leur commune

Dimanche passé, le soleil a accompagné la quarantaine de participants à l’après-midi de partage d’idées durables.  Les Verts de la Grande Béroche ont profité de cette thématique pour présenter la Ludiole, une association qui propose des activités ludiques en lien avec l’énergie, et un paysagiste spécialisé en Land Art et en permaculture, Roger Hofstetter.

Madame Rollier, active à la structure parascolaire de Saint-Aubin, a quant à elle initié les petits et les grands au « Zéro déchet ».  Chacune et chacun pouvait préparer son propre déodorant ou sa pâte dentifrice ou encore ses pastilles pour lave-vaisselle.

Les idées partagées furent également nombreuses, comme, par exemple, la mise en place d’un potager participatif ou de boîtes à troc. Deux propositions ont été débattues par écrit, l’une concernait la diminution de l’éclairage entre minuit et cinq heures du matin et l’autre l’installation de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments de l’administration. Ces projets ont été bien accueillis par les participantes et participants. 

Cet après-midi de partage d’idées durables a été l’occasion d’une belle rencontre entre les Verts et des habitants de la Grande Béroche.

Ces derniers sont invités à suivre nos activités sur notre site web www.verts-grandeberoche.ch ainsi que notre page Facebook tout nouvellement créée: facebook.com/vertsgrandeberoche

Partageons nos idées durables pour La Grande Béroche de demain!

DIMANCHE 9 SEPTEMBRE, 14h00- 17h00
Castel Saint Roch - Saint-Aubin
(rue du Senet 14, St-Aubin-Sauges)

Dans la lignée du film « Demain », de nombreuses initiatives locales visant à préserver notre planète et le climat ont éclos sur le Littoral neuchâtelois. Afin de réunir les acteurs régionaux de ce changement, les Verts de La Grande Béroche organisent une après-midi, ouverte à toutes et tous, de partage d’idées et de bons plans le dimanche 9 septembre dans la salle de Castel Saint Roch (St-Aubin-Sauges).

Quelles astuces pour économiser l’énergie dans sa maison ? Que faire pour réduire ses déchets ? Créer son propre dentifrice ? Comment transmettre à ses bambins le goût de protéger la nature ? Inciter les autorités de sa commune à favoriser la biodiversité ? Amener plus de verdure près de chez soi ? Autant de questions – et bien d’autres – qui trouveront des réponses, ou au moins quelques pistes, au cours de cet événement de rencontres et d’échanges.

De 14h à 17h, nos « héros » de la région, porteurs d’initiatives durables, proposeront plusieurs activités sous la forme de petits ateliers ludiques. Tout le monde est invité à participer, des plus petits aux plus grands. Une après-midi conviviale qui laissera également la place aux discussions pour imaginer et développer de nouvelles idées qui façonneront La Grande Béroche de demain !

Entrée gratuite - Café et gâteaux offerts

Festival du Film Vert : un beau succès à la Grande Béroche Avec plus de 220 participant-e-s, le Festival du Film Vert a rencontré un grand succès à La Grande Béroche en ce dimanche 11 mars. Trois longs-métrages de qualité, projetés à cette occasion, ont largement contribué à la satisfaction générale.

Pour la seconde année consécutive, et sûrement pas la dernière, les Verts de La Grande-Béroche ont organisé une journée de projections de films documentaires à Saint-Aubin-Sauges dans le cadre du Festival du Film Vert. Cette année encore, les spectateurs/trices ont largement répondu présent-e-s, puisque les projections ont fait salle comble au Castel St-Roch.

La journée a débuté avec "Le sommeil des animaux" (France, 2017) de Pascal Cardeilhac. S’en est suivi le long-métrage du Chaux-de-fonnier Daniel Künzi, "Jura, Enracinés à leur terre" (2017) racontant l’épopée écologique de trois fermes jurassiennes converties au bio. Présents lors de la projection, le réalisateur, ainsi que Paul Sautebin, l’un des protagonistes du film, ont entamé une discussion passionnante avec le public. Pour terminer en beauté le Festival du Film Vert à Saint-Aubin-Sauges, les Verts de La Grande-Béroche ont programmé "L’Intelligence des Arbres" (J. Dordel & G. Tölke, Allemagne, 2017), documentaire mettant en lumière la façon dont les arbres communiquent entre eux.

Cette 13e édition du Festival du Film Vert se poursuit les 16 et 17 mars au Cinéma Minimum de Neuchâtel ainsi que le samedi 24 mars au Ciné Casino du Locle. Plus d’informations sur www.festivaldufilmvert.ch

Pour un congé paternité de 10 jours !

Elu le 23 août dernier au Conseil communal de La Grande Béroche, le vert Joël Wahli, épaulé par ses collègues de l’exécutif, travaille déjà avec ardeur pour mettre en place la toute nouvelle commune fusionnée… et les idées, vertes, ne manquent pas ! Parmi elles : un congé paternité de 10 jours pour les employés de l’administration communale.

Qui dit nouvelle commune, dit nouveaux règlements, nouveaux budgets, nouvelles commissions occupées par de nouvelles et nouveaux élu-e-s, mais aussi et surtout nouvelles idées à concrétiser ! Depuis le mois d’août, le vert Joël Wahli, élu au Conseil communal de La Grande Béroche et ses collègues de l’exécutif, travaillent d’arrache-pied pour mettre en place la toute nouvelle commune fusionnée. Les discussions se concentrent aujourd’hui sur l’élaboration des nouveaux règlements de commune, comme le règlement général, celui des finances ou encore celui du statut du personnel communal, entre autres. L’exécutif se penche également sur la création de commissions au Conseil général, dont celle du "Développement durable et local" avec un contenant tourisme, économie et énergie, voulue par le conseiller communal vert.

Les travaux concernent évidemment l’élaboration du budget communal, qui se révèle être légèrement positif avant la bascule de l’Etat, malgré la lourde péréquation financière à laquelle La Grande Béroche sera soumise. Dans le cadre de la loi sur la redevance énergétique, le Conseil communal souhaite créer un fond pour améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments et installer des panneaux solaires sur les toitures et/ou façades communales.

De plus, désireux de proposer une politique tournée vers le développement durable sous l’angle écologique, économique et social, Joël Wahli, qui occupe ses fonctions depuis plus de 100 jours maintenant, va proposer d’instaurer un congé-paternité de 10 jours pour les employés communaux de La Grande Béroche. Cette mesure sera accompagnée d’horaires de travail plus flexibles afin de concilier vie professionnelle et privée.

Ces 100 premiers jours furent intenses et fructueux. Les décisions prises par le Conseil communal vont encore être soumises à l'approbation du Conseil général, ce 11 décembre pour ce qui concerne les règlements et le 18 décembre prochain pour la validation du budget. Joël Wahli se réjouit d'entrer pleinement en fonction au 1er janvier 2018 afin de continuer d'œuvrer pour une Grande Béroche où il fait bon vivre.

Neuchâtel, le 11 décembre 2017

Votations du 26 novembre 2017 - CCT 21 préservée!

Magnifique résultat, la CCT 21 plébiscitée par 76% des votants. Les Verts de la Grande Béroche se réjouissent de voir que les citoyennes et citoyens ont voté en faveur de conditions de travail dignes, stables et équitables.

La légende améridienne du Colibri

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : "Colibri ! Tu n’es pas fou? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu!"

Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part."